MARC-ANDRÉ LE TOURNEUX, photographe

LE MOUTON…! (tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans…) Akaroa, New Zealand

_MG_2765Akaroa, downtown

 

_MG_2774 _MG_2793 _MG_2837 _MG_2827 _MG_2791 _MG_2877244Z6431

 

LE MOUTON (Part 1)

SHEEP (Part One)

 

_MG_2900
244Z6537Murray avec son chien Blue, qui attend fébrilement le signal.

Murray with his dog « Blue », who anxiously awaits the signal.

 

244Z6541C’est parti !

GO !

 

244Z6550Où est Blue ?

Where is Blue ?

 

244Z6551 244Z6564bêêêê…

244Z6569 _MG_2953Réglé, 2min 20sec, hallucinant live!

All Set, 2min 20sec, amazing live!

 

_MG_2967Murray est content, Blue est content, tout va bien !

Murray is happy, Blue is happy, every thing is all right !

 

LE MOUTON (Part 2)

SHEEP (Part two)

 

_MG_2903

244Z6488Enmoutonné…!

 

_MG_2909papa…!!!

244Z6494 _MG_2940Et hop! c’est parti.

_MG_2944 244Z6496 _MG_2927 244Z6508 244Z6511 244Z6521 244Z6522244Z6602-mod
_MG_3025 _MG_3063 _MG_3100

 

 

 

2 reflexions sur “LE MOUTON…! (tout ce que vous avez toujours voulu savoir sans…) Akaroa, New Zealand

  1. J-L

    WOW Belles Vues!
    Murray et Blue ont l’air si heureux…
    Mouton aussi, dans les bras de papa tondeur…
    Bonne continuité à Jojo & M-A.
    Les L.T.B.

  2. Hélène Fournier

    Wow, wow et rewow, je ne sais où donner de l’œil et du crayon. Me sens encore toute remuée par ce périple. Ai les jambes toutes engourdies d’avoir couru aux côtés de Blue, Suis essoufflée. C’est qu’il en court une trotte le chien-chien. Allez je bois un verre d’eau à sa santé tiens, le beau pitou comme ils disent. Lamartine, oui, oui celui-là même qui demandait au temps de suspendre son vol, écrivait qu’un être humain n’a pas deux cœurs. C’est le même qui bat pour tout être vivant, humains et animaux confondus. J’aime cette idée, la fait mienne itou. À voir tout ce que j’ai vu dans tes photos sur les phoques de Port Chalmers , les calédochiens (jolie invention en passant) ou ce mouton tout enmoutonné, ( superbe invention bis, je la proposerais bien au Robert, on ne pourrait vous la refuser, elle est extraordinaire de justesse,) on ne peut que leur prêter de jolis et tendres sentiments. Ton cœur a dû faire plus d’un tour chemin faisant. Ne sais vraiment pas où donner de l’œil et du crayon disais-je J’ai le tournis. À force de regarder un détail de la photo de gauche, et un autre sur celle de droite en haut, de descendre en courant vers celle du bas, histoire de ne pas perdre mon idée et de revenir finalement à celle du haut, m’y attarder un brin, flirter avec l’idée, je’m la fais ou jm’la fais pas, je m’arrête ou je continue stop ou encore (air connu) bref il ya tellement de photos inspirantes que ma tête tourne et retourne, tu sais comme ces danses des derviches tourneurs. Allez, je pose mon crayon quelques instants, histoire de me refaire une tête. Pas envie de la perdre. Commence à l’aimer pas mal. Enfin, me diras-tu! Mais çà, c’est une autre histoire, on s’en recausera. Revenons, et c’est le cas de le dire, à nos moutons. Ai eu envie de m’arrêter sur cette photo digne des meilleurs photos romans (et non romans photos comme Robert, le petit, le dit dans son livre du même nom. Quand j’étais petite, et que je les lisais en cachette, on appelait ça, du moins à Havre-St-Pierre , des photos romans. Que veux-tu, on s’accroche à son enfance comme à une valise bourrée de souvenirs ) Trève de digressions ma belle et arrives-en au fait . J’y arrive, j’y arrive mais je te l’ai dit, la tête me tourne, alors pardonne-moi ce vagabondage, il me permet d’atterrir tout doucement au pays des moutons. ( comme dans cette chanson, la laine des moutons, c’est nous qui la tondaine, la laine des moutons, c’est nous qui la tondons. Tu connais non cette comptine de Carmen Campagne, te la chanterai live à ton retour. Chanceux va! ) Bref, ai eu envie de m’arrêter te disais-je sur cette magnifique photo, celle où l’auto rose-bonbon épouse la maison de la même couleur. Beau concept! Ne sais pas s’ils font la même chose avec leurs enfants. Genre maman sort aujourd’hui avec une jolie robe fleurie. L’enfant-fille aussi. Maman porte de jolis gants de dentelle blanche pour éviter de se salir les mains, les doigts, les ongles,la peau toute entière quoi et devinez ce que l’enfant-fille apprend sous le regard émerveillé et totalement admiratif de maman, mamour. Je sais, je sais, on peut s’amuser à fleurir sa maison des couleurs d’un arc-en-ciel ravi de prêter sa palette sans qu’on en fasse tout un plat à saveur psycho-pop. Mais que voulez-vous, c’est si agréable de se glisser dans la peau rosée et cartonnée de madame Blancheville!!! N’ai pu résister… J’ai pensé également m’accrocher les pieds dans cette photo hyperréaliste des goélands, tu sais ce mouvement en peinture inspiré de la photographie. C’est drôle non ici dans ce contexte. Qui imite qui? C’est l’œuf ou la poule? Non, mais on en aurait des choses à se dire… Quoi qu’il en soit, je te donnerais un prix pour cette photo. Et je suis sûre que Riopelle serait de mon avis. D’ailleurs il aurait été fou de joie Riopelle, à entendre tout ce ramdam et à voir toute cette nichée d’oiseau dans une véritable chorégraphie symphonique . Sa tête lui aurait tourné à lui aussi. Il n’aurait pas su où donner du pinceau . Tombé dans la manne. Comme un vrai gamin qui découvre le monde des crinolines, l’envers du décor, il s’en serait pris plein la tronche, Il en aurait battu de l’aile, s’en serait couvert de plumes, n’aurait pas eu peur du goudron, lui, ni des coups de griffe. Aurait plutôt remercié le ciel à deux mains. Et que je ta la joue lyrique, et que je me la sers abstraite. Des dizaines de toile auraient ainsi surgi de son imaginaire délirant et créateur. Très cher, je m’arrête ici. J’aurais bien aimé me réfugier sous la laine du mouton, me lover sous son œil des plus tendres mais ce sera peut-être pour une autre fois. Tous ces méandres sinueux, ces détours interminables, ces paysages évocateurs ont eu raison de moi. Je cours me reposer. Tu as donné à mon samedi un tour insoupçonné. Bisous reconnaissants!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *